Journée médicale douleur 2019

CouvPlaquetteJMDouleur 2019

JOURNÉE MÉDICALE DE FORMATION
« Docteur, il n’est pas comme d’habitude. » L’impérative question de la douleur chez la personne polyhandicapée.

Paris – Vendredi 24 mai 2019

 

« Docteur pouvez-vous l’examiner, il n’est pas comme d’habitude ? ». Lors de l’introduction des journées médicales de Rouen organisées en octobre 2016, le docteur Pierre BROCHEC engageait à la plus grande attention lorsqu’une Aide Médico-Psychologique l’interpelle, insistant sur l’approche heuristique de la personne polyhandicapée, montrant que les médecins ont parfois « trop peu d’éléments » pour asseoir leurs « raisonnements analytiques ».

Le soin, l’accompagnement, et l’éducation de personnes polyhandicapées nécessitent, en pluridisciplinarité, une attention sans relâche au vécu douloureux et à son expression souvent très difficiles à percevoir et à évaluer.

Une douleur entrave toute attention ou activité. Elle est un obstacle à la relation à autrui et peut modifier le comportement si elle n’est pas suspectée, traquée, guettée. Elle est l’affaire de tous car chacun la repère à sa manière, avec ou sans outils, en fonction de son rôle auprès de la personne, de sa sensibilité et de la connaissance mutuelle qui s’instaure. Une journée médicale destinée à activer de manière permanente cette vigilance s’impose par la récurrence de cette préoccupation pour interroger la prévention, la prise en compte et l’accompagnement de la douleur, en faire une question réflexe et faire le point des avancées en la matière.

Cette journée se veut plurielle car la douleur revêt de multiples facettes. Elle sera animée par des intervenants très éclectiques, à l’instar d’une équipe pluridisciplinaire en lien étroit avec la famille. Elle vise l’élaboration concertée d’un parcours qui tienne compte de l’expression et de la compréhension des besoins singuliers de la personne polyhandicapée.


• La douleur : la prévenir, la repérer, la traiter.
• Où en est-on de la prise en compte et de l’accompagnement de la douleur chez la personne polyhandicapée ?
• Les causes multiples de la douleur et la complexité du repérage chez la personne polyhandicapée dont la communication est complexe à analyser et à comprendre.
• Les douleurs neuropathiques, plus fréquentes chez les personnes polyhandicapées.
• Considérer la souffrance psychologique et son influence dans le renforcement de la douleur.
• Les progrès dans l’évaluation de la douleur. Comment la systématiser ?
• Les grilles existantes et leur utilisation en équipe pluridisciplinaire.
• Importance de la traçabilité, de la transmission, du suivi de cette douleur et des effets indésirables des traitements.
• Comment utiliser toutes les possibilités thérapeutiques, médicamenteuses, les approches non médicamenteuses ?
• Prescriptions anticipées et anticipation des situations potentiellement douloureuses.
• Intérêt d’un CLUD (Comité de lutte contre la douleur).

Coût : 330 € par personne (1 bulletin) / 280 € à partir de 3 bulletins pour le même établissement (remplir un bulletin par personne)