Face à l’avancée en âge de la personne très handicapée, quel nouveau projet ?

Face à l’avancée en âge de la personne très handicapée, quels nouveaux projets ?
Référence : 4 057

Nous avançons tous en âge chaque année, à chaque anniversaire que nous fêtons. Toute personne qui avance en âge mérite attention, considération, respect. « Face à l’avancée en âge pour toute personne polyhandicapée, il faut : changer son regard » nous précise Philippe Gabbaï.

OBJECTIFS
•    Réfléchir sur le vieillissement, l’accompagnement à la fin de vie et à la mort des personnes handicapées
•    Comprendre que le vieillissement des personnes polyhandicapées est inhérent aux problèmes de santé physiques, physiologiques et psychologiques
•    Elaborer et construire un projet d’accompagnement en équipe face à l’avancée en âge et à la fin de vie des personnes polyhandicapées

CONTENU
Ces différents points sont abordés à partir d'observations concrètes de patients accompagnés par les participants dans les institutions de façon à chercher comment adapter le projet individuel en fonction des nouveaux besoins

Le vieillissement et la mort
•    Le vieillissement physique et les problèmes de santé induits par un handicap secondaire évolutif.
•    La douleur physique : la reconnaître, l'évaluer, la traiter.
•    Le vieillissement cognitif, la détérioration intellectuelle, la démence, les troubles du comportement.
•    La sénescence et l’involution de la personne.
•    Le travail de perte et le travail de deuil (des résidants, de l'équipe, de la famille).
•    La souffrance des personnes sévèrement handicapées, des équipes et des familles face à l'approche de la mort.

Le projet
•    Ses conduites d'élaboration et de mise en oeuvre en rapport avec l’avancée en âge: la question de sa propre transformation au fil du temps et celle du patient.
•    Différencier le vieillissement chronique et le vieillissement acquis, en particulier les démences dégénératives, conduit à préciser comment se structurent les différentes formes de chronicisation en les différenciant des atteintes organiques.
•    Affiner les caractéristiques des approches éducatives, thérapeutiques et palliatives par l’évaluation de l’accompagnement à mettre en oeuvre.
•    Confronter l'équipe à la non guérison et à l'enfermement. Au fil du temps, il faut répondre à la question : « Le service est-il un lieu de soins ou un lieu de vie ? ».
•    Une réflexion sur l'organisation en découlera en même temps qu'un intérêt au travail de deuil, aux souffrances de l'entourage et aux stratégies d'ajustements à mettre en oeuvre.

METHODE
•    Identification des besoins de formation
•    Apports théoriques et perfectionnement des connaissances
•    Analyse des pratiques professionnelles à partir de situations professionnelles apportées par les stagiaires
•    Évaluation de l’impact de la formation
•    Apports bibliographiques

INTERVENANT-E (S)
Suzy HUET, cadre infirmier
Francis MESSER, analyste et formateur consultant
Valérie MILLOT, cadre infirmier
Catherine MONTÉAN, cadre infirmier

INTRA-ETABLISSEMENT
Durée : 3 ou 4 jours en deux sessions
Coût : 1 210€/jour. S’ajoutent les frais de déplacement et d’hébergement des formateurs.

new-fiche-inscription