La mort et le processus de deuil

La mort et le processus de deuil d’un enfant ou d’un adulte polyhandicapé
Référence : 4 059

La mort est toujours une épreuve, notamment pour ceux qui sont aux côtés des personnes en situation de handicap. Mettre des mots sur des souffrances ressenties à l’occasion d’une confrontation à la mort revêt une importance capitale pour un professionnel, individuellement ou collectivement.
« Je voudrais être un magicien, je le réveillerais, » disait un enfant face à la perte d’un être cher. Tout ceci n’est que paroles d’enfant pour des accompagnants auprès de personnes en situation de handicap. Faire son deuil est une étape indispensable à mettre en place pour la continuité des prises en charge au quotidien de ceux qui sont encore dans la vie.


OBJECTIFS
•    Comprendre l’événement de la mort, de l’impact affectif qu’il produit à l’objectivation rationnelle qu’en donnent les sciences humaines en général.
•    Comprendre les singularités de la mort de la personne polyhandicapée.
•    Aborder l’accompagnement en fin de vie en prenant en compte la personne, la famille et l’institution.
•    Réfléchir sur sa pratique et échanger autour de ces situations.

CONTENU
La mort
•    Approche sociologique et philosophique
•    Les causes de décès des personnes polyhandicapées
•    L’accompagnement du mourant :
Que signifie accompagner ?
Quelle relation instaurer et comment ?
Dans l’institution ou à l’hôpital ? Peut-on avoir un projet de fin de vie dans un lieu de vie ?
Comment faire avec ses émotions ?
•    La mort de l’enfant
•    Les deuils compliqués et ses risques : pathologie du système d’attachement.

Le processus de deuil
•    Approche théorique :
Que signifie " être en deuil ", " porter le deuil ", " travail de deuil " ?
Le travail de deuil : ses quatre tâches et étapes.
La traversée des émotions et de la souffrance.
Les différents rites et leur place selon les cultures
•    L’accompagnement des endeuillés.
La famille, les résidents, les soignants
Quel type d’accompagnement peut-on proposer en tenant compte des particularités du fonctionnement institutionnel ?
Quel cadre de pensée et que dire ?
•    Travail individuel et en équipe
Gérer l’expression et l’échange en équipe et repérer les signes de décompensation.
•    Inventaire des apports fournis par les sciences humaines.
•    Construction d’un « guide » institutionnel : qui fait quoi ?


METHODE
•    Identification des besoins de formation
•    Apports théoriques et perfectionnement des connaissances
•    Analyse des pratiques professionnelles à partir de situations professionnelles apportées par les stagiaires
•    Travail en petits groupes
•    Évaluation de l’impact de la formation
•    Apports bibliographiques


INTERVENANT-E (S)
En fonction de la nature de la demande
Suzy HUET, cadre infirmier
Nicole LOMPRÉ, philosophe, psychanalyste et formatrice consultante
Francis MESSER, analyste et formateur consultant
Valérie MILLOT, cadre infirmier

INTRA-ETABLISSEMENT
Durée : 4 jours
Coût : 1210 € / jour. S’ajoutent les frais de déplacement et d’hébergement du (des) formateur(s).

new-fiche-inscription