background

Mieux connaître
le CESAP

 

En savoir plus

Etablissements et

Services

 

En savoir plus

CouvCat2018v2

Se former avec
CESAP Formation,
Documentation,
Ressources

En savoir plus




Soutenir les salariés reconnus travailleurs handicapés

Le CESAP promeut une politique de soutien aux salariés reconnus travailleurs handicapés !

 

Extraits de la plaquette de présentation de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé éditée et publiée par l’OETH :

 

« Faire reconnaître son handicap c’est obtenir le statut de « travailleur handicapé » qui donne

des droits et des avantages. C’est aussi bénéficier de mesures qui permettent de sécuriser son

parcours professionnel et d’être reconnu pour ses compétences et sa capacité à travailler, et non

pour son handicap.

 

  1. Grâce à mon statut...
  • Je peux améliorer mes conditions de travail

Par un aménagement de mon poste de travail adapté à mon handicap (matériel, organisation, etc.).

  • Je peux orienter mon avenir professionnel en fonction de mon état de santé et éviter de

perdre mon emploi pour inaptitude

Bénéficier d’un accompagnement pour réfléchir à un projet professionnel en adéquation avec mes difficultés de santé. Envisager une reconversion professionnelle et être formé(e) à mon nouveau métier. Etre accompagné(e) au moment de la prise de mon nouveau poste.

  • Je peux recevoir une prime pour la première transmission à mon employeur de mon titre de

bénéficiaire.

  • Je peux accéder à la retraite anticipée (dispositif spécifique travailleur handicapé).

(Pour plus d’informations, voir le site de la Caisse nationale d’assurance maladie)

 

  1. Qui peut être reconnu travailleur handicapé ?

Par exemple :

Les salariés qui ont des maladies invalidantes et/ou chroniques

Maladies respiratoires, digestives, parasitaires, infectieuses : diabète, déficience cardiaque, cancer, allergie professionnelle, épilepsie, VIH, maladie rare, etc.

... des difficultés de mouvements : Difficultés pour se déplacer, se tenir debout ou assis, manipuler des objets, porter des charges, etc. : lombalgies, arthrose, malformation, amputation, hémiplégie, etc.

... des difficultés de vue : Diminution ou perte de la vue : champ de vision rétréci ou entrecoupé, vision réduite sous une forte luminosité ou dans la pénombre, etc.

... des difficultés d’audition : Diminution moyenne ou sévère même si elle peut être compensée grâce à des prothèses auditives ou perte définitive de l’audition.

En dehors de le reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH), d’autres titres permettent de bénéficier des aides d’OETH, notamment :

 

-    Les titulaires de la carte d’invalidité (délivrée par la MDPH),

-    Les titulaires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH, délivrée par la MDPH),

-    Les titulaires d’une pension d’invalidité à condition que l’invalidité réduise au moins de deux tiers leur capacité de travail ou de gain (délivrée par la Sécurité sociale),

-       Les victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles ayant entraînée une incapacité permanente au moins égale à 10 % (prononcée par la Sécurité sociale),

 

  1. Comment faire pour obtenir la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH)?

Adressez-vous à la MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES (MDPH) de votre département. Après avoir déposé votre demande à la MDPH, la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) examinera votre dossier et décidera de vous attribuer ou non la reconnaissance. Vous serez directement informé(e) par courrier. Le statut de travailleur handicapé vous est attribué pour une durée déterminée à l’issue de laquelle il faudra renouveler la demande.

 

  1. Ils peuvent aussi vous aider dans vos démarches :
  1. votre médecin du travail, médecin généraliste et/ou spécialiste ;
  2. l’assistante sociale du Centre Communal d’action sociale de votre ville, du service social de la CPAM
  3. ou du service de santé au travail ;
  4. la direction de votre établissement / service du personnel / RH ;
  5. les instances représentatives du personnel (délégués du personnel, comité d’entreprise, comité
  6. d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), etc.)
  7. Et le Référent Handicap de votre établissement bien sûr, dont l’une des missions !