background

Mieux connaître
le CESAP

 

En savoir plus

Etablissements et

Services

 

En savoir plus

CouvCat2018v2

Se former avec
CESAP Formation,
Documentation,
Ressources

En savoir plus




Le GPF s'adresse à Mme Devandas-Aguilar

logo onu

La rapporteuse spéciale sur les droits des personnes handicapées de l'ONU, Mme Catalina Devandas-Aguilar, à suite sa visite en France, du 3 au 13 octobre 2017 a présenté ses observations préliminaires (disponibles ici, sur le site des Natons Unies).

Pour les associations dont la mission est d'accompagner des personnes polyhandicapées ou plus largement très vulnérables et fragiles, dont certaines ont un réel besoin d'un soutien intense, quotidien et de proximité, certaines des positions de Mme Devandas-Aguilar ont émues.

Entre autre, Mme Devanda Aguilar «exhorte le Gouvernement à adopter un plan d’action concret pour assurer la fermeture progressive de tous les établissements existants et transformer l’offre actuelle de services pour personnes handicapées en solutions d’accompagnement et de logements de proximité »

 

Le Groupe Polyhandicap France (GPF), a souhaité réagir à ces conclusions et a adressé à Mme Catalina DEVANDAS-AGUILAR, une lettre ouverte (disponible ici, sur le site du GPF). On y lira beaucoup d'inquiétude : « ne faisons rien pour eux sans eux ; ne fermons pas nos établissements, transformons les. Un établissement qui ferme arbitrairement, c'est une médiathèque qui brûle, un savoir expérientiel qui meurt. C'est une perte de chances pour les personnes polyhandicapées comme pour la société. Les établissements ne s'opposent pas à l'inclusion Madame, ils participent de l'inclusion »