background

Mieux connaître
le CESAP

 

En savoir plus

Etablissements et

Services

 

En savoir plus

CESAP Catalogue 2021

Se former avec
CESAP Formation,
Documentation,
Ressources

En savoir plus




La vie affective et sexuelle des personnes polyhandicapées

La vie affective et sexuelle des personnes polyhandicapées

Référence : 4 055

Aujourd’hui, bien que les représentations sur la vie affective et sexuelle des personnes polyhandicapées évoluent, de nombreuses questions cliniques, juridiques et éthiques demeurent.

OBJECTIFS

Avoir des repères théoriques concernant le développement psychoaffectif de l’enfance à l’âge adulte et l’impact de la dimension culturelle.

Connaître le cadre légal et juridique de cette problématique.

S’interroger sur ses propres représentations et s’en détacher.

Identifier les concepts d’intimité, de vie privée et de vie publique et leur intégration dans un environnement institutionnel.

Evaluer les besoins sur le plan affectif et sexuel en fonction de l’âge et du profil de chaque personne polyhandicapée.

Analyser les réponses institutionnelles possibles en fonction de l’âge, du profil cognitif et de la maturité psychoaffective des personnes polyhandicapées.

 

CONTENU

Les aspects psychologiques

Quelques repères théoriques

Les notions d’affectivité, de sexualité…Quel sens leur donner ?

Le développement psycho-affectif et sexuel.

Repères théoriques concernant la déficience intellectuelle et les comportements d’autostimulations.

Les manifestations corporelles (approche somatopsychique et clinique)

Les comportements auto-érotiques et leurs significations possibles : quels espaces pouvons-nous proposer aux personnes handicapées ?

Une démarche institutionnelle et partagée : identifier les problématiques de la structure pour la mise en place d’un projet autour de l’intimité, de la vie affective et de la sexualité.

Le nécessaire partenariat avec la famille : comment l’associer ? Quelle place a-t-elle vis-à-vis de l’intimité de leur enfant ? L’aspect culturel : quel impact ?

La question de l’éducation à la sexualité

Les différents outils pour travailler avec les personnes polyhandicapées : réflexion sur les possibles réponses institutionnelles.

La représentation et/ou les idées reçues

Identifier ces processus dans les dires et les comportements des familles.

Approche juridique de la problématique

Les évolutions législatives relatives à la sexualité, celles qui impactent les droits des personnes handicapées en particulier : loi du 2 janvier 2002 (dignité, intégrité, vie privée, intimité …), loi du 11 février 2005 (égalité des droits et des chances, citoyenneté) … Une question de bientraitance et de responsabilité.

La vie affective et sexuelle, une composante de la liberté individuelle de toute personne mais difficile dans son expression : notion de vulnérabilité, altération du discernement, risques d’abus sexuels, droits individuels / collectivité, place des tuteurs après la réforme du 5 mars 2007 …

MÉTHODE

Identification des besoins de formation.

Positionnement en début et en fin de formation pour mesurer la progression du stagiaire.

Alternance d’apports théoriques et d’expériences vécues, perfectionnement des connaissances et des compétences.

Echanges et réflexions, mise en situation, analyse de situations apportées par les stagiaires.

Apports bibliographiques.

Evaluation de l’impact de la formation et délivrance d’une attestation de fin de formation.

 

INTERVENANTS en fonction de la nature de la demande

Aline CAYRE psychologue

Véronique LOGEAIS, juriste spécialisée dans le droit de l’action sociale et médico-sociale et consultante

Nicole LOMPRÉ, philosophe, psychanalyste

Francis MESSER, analyste, formateur consultant

Claire WEIL, psychologue clinicienne, formatrice

14 PARTICIPANTS MAXIMUM

PUBLIC

Ce stage s'adresse à tous les professionnels de l'équipe pluridisciplinaire intervenant auprès de personnes polyhandicapées.

 

PRÉREQUIS

Aucun prérequis n’est nécessaire.

INTRA-ETABLISSEMENT

Durée : 2 jours + 1 jour (21 heures)

Coût : 1 240 € / jour. S’ajoutent les frais de déplacement et d’hébergement des formateurs.

Un dispositif de formation mixte « proches aidants / professionnels » propose une organisation pédagogique adaptée pour favoriser la mutualisation de l'expérience de chacun en vue d’une meilleure prise en compte des besoins des personnes polyhandicapées accompagnées. Nous consulter.