background

Mieux connaître
le CESAP

 

En savoir plus

Etablissements et

Services

 

En savoir plus

CESAP Catalogue 2021

Se former avec
CESAP Formation,
Documentation,
Ressources

En savoir plus




L’alimentation, manger, digérer, se nourrir

L’ALIMENTATION, MANGER, DIGERER, SE NOURRIR

Présentation générale

S’alimenter est à la base de nos besoins physiologiques. L’un des besoins fondamentaux les plus importants de la personne polyhandicapée est d’éviter la faim et la soif. L’un de ses premiers besoins spécifiques est qu’une tierce personne prenne soin d’elle.

L’alimentation des personnes polyhandicapées nécessite un accompagnement global car les difficultés rencontrées se situent à plusieurs niveaux :

-       les troubles de la déglutition les gênent pour manger et menacent leur fonction respiratoire ;

-       les troubles digestifs diminuent leur confort et leur appétit ;

-       les troubles de la nutrition les menacent de troubles graves de santé.

Cet accompagnement global procède surtout de la fonction soin de la vie quotidienne, c’est-à-dire de tous les petits gestes le plus souvent simples qui améliorent le confort et la sécurité, qui préviennent les fausses routes et leurs complications et qui évitent l’entrée dans de nombreux cercles vicieux. Tout particulièrement dans l’alimentation, cet accompagnement global permet à la personne polyhandicapée de se découvrir elle-même, de découvrir le monde et de découvrir l’autre dans ce monde.

La formation contient un module de base, centré sur la prévention des troubles de la déglutition (p.32), et des modules complémentaires spécialisés sur l’aide à la digestion et à la nutrition (p.33). Les modules complémentaires sont ouverts à toute personne ayant suivi un module de base. Ils peuvent succéder à un module de base ou être organisés à distance. Le programme est aménagé selon le choix de l’établissement en fonction de ses souhaits et de ses besoins.

La mise en œuvre des connaissances acquises pendant la formation est facilitée par la désignation par l’établissement d’une personne ou d’un petit groupe de personnes référentes de l’alimentation dans l’établissement. Un soutien à distance peut être proposé par le formateur pour aider à la réflexion du projet et à l’interprétation des bilans.

Cette formation permet de :

Comprendre les difficultés rencontrées par les personnes polyhandicapées pour se nourrir.

Savoir observer les capacités d’alimentation pour juger de l’adéquation de la texture et de l’installation proposées afin de prévenir les fausses routes.

Connaître les gestes adéquats pour préparer les personnes polyhandicapées à leur repas, les installer et les alimenter avec confort et sécurité, leur venir en aide lors de fausses routes graves.

Réfléchir à l’organisation des repas dans l’établissement.

Mettre en œuvre, en lien avec le projet individuel, des moyens de prévention contre les troubles de la déglutition, contre les troubles digestifs, la dénutrition, la déshydratation, la surcharge pondérale.

INTERVENANT pour ces 3 modules

Dr Thierry ROFIDAL, médecin auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes polyhandicapés

D.U. « I.M.C. et Polyhandicap » – Université de Paris-Sud

D.U. « Nutrition » – Université de Reims

 

L’alimentation, manger, digérer, se nourrir : la prévention des troubles de la déglutition (Module de base)

Référence : 3 148

Les troubles de la déglutition provoquent des fausses routes qui nécessitent une prévention visant à installer confortablement la personne pour faciliter le mouvement de la déglutition et à lui proposer une texture d’aliment parfaitement adaptée à ses capacités d’alimentation. De nombreux cercles vicieux qui altèrent le confort seront évités, ainsi qu’une angoisse de l’accident grave qui empêche une ambiance sereine et conviviale pendant le repas.

Améliorer le processus de cette activité de base qu’est le repas nécessite un accompagnement global, en lien avec le projet individuel, porté par un travail en cohérence de toute l’équipe, étayé par le projet de l’établissement.

 

OBJECTIFS

Comprendre l’action sensorimotrice de l’alimentation à travers des expériences de dégustation (savouration) de quelques aliments de différentes textures.

Comprendre les problèmes rencontrés par les personnes polyhandicapées pour mastiquer et pour déglutir.

Observer les capacités d’alimentation pour juger de l’adéquation de la texture proposée

Réfléchir à l’organisation des repas dans l’établissement.

Maîtriser les gestes adéquats pour préparer les personnes polyhandicapées à leur repas, les installer et les alimenter avec confort et sécurité, leur venir en aide lors de fausses routes graves.

Mettre en œuvre des moyens de prévention contre les fausses routes nasales et trachéales, directes et indirectes.

 

CONTENU

Découverte de l’anatomie et de la physiologie de la déglutition, du travail sensorimoteur guidant les mouvements volontaires de la mastication et de la propulsion et le mouvement réflexe de la déglutition par des expériences avec des aliments.

La sécurité pendant le repas, l’installation du résidant et celle du soignant, les gestes adéquats pour éviter l’extension du cou, pour préparer le sujet à son repas (soins respiratoires, bucco-dentaires).

La modification et l’adaptation des textures aux capacités d’alimentation.

L’organisation des repas, le confort, l’environnement, le rythme.

Les gestes d’urgence en cas de fausses routes graves.

 

MÉTHODE

Identification des besoins de formation.

Positionnement en début et en fin de formation pour mesurer la progression du stagiaire.

Apports théoriques et perfectionnement des connaissances à partir du partage des pratiques et de l’expérience.

Analyse des pratiques professionnelles à partir de situations professionnelles apportées par les stagiaires.

Vidéoprojection de diaporama, de films et d’animations.

Expériences sensori-motrices de dégustation.

Discussions autour de situations de repas filmées par l’établissement, observation du temps des repas dans l’établissement* (stages de trois jours).

Apports bibliographiques.

Evaluation de l’impact de la formation et délivrance d’une attestation de fin de formation.

* Le temps passé dans les lieux de vie ne peut réunir qu’un groupe limité de quatre personnes au maximum.

12 PARTICIPANTS MAXIMUM

PUBLIC

Ce stage s'adresse à toute personne de l’établissement (équipe de vie quotidienne, paramédicale, de cuisine, des services techniques, de direction).

PRÉ-REQUIS

Aucun prérequis n’est nécessaire.

INFORMATIONS PRATIQUES

L’analyse de films nécessite d’obtenir l’obscurité dans la salle.

 

INTRA-ETABLISSEMENT

Durée : 2 jours (14 heures) ou 3 jours (21 heures)

Coût : 1 240 €/jour. S’ajoutent les frais de déplacement et d’hébergement du formateur.

 

L’alimentation, manger, digérer, se nourrir : modules complémentaires

 

L’aide à la nutrition

Référence : 3 186

 

Le statut nutritionnel est un aspect fondamental de l’état de santé des personnes polyhandicapées. Chez l’enfant et l’adolescent, il conditionne la croissance et la minéralisation osseuse. A tout âge, il permet de lutter contre les agressions infectieuses et de remédier à des situations de cicatrisation.

La dénutrition aux multiples causes est, chez la personne polyhandicapée, une maladie grave encore sous-estimée. A l’opposé, la surcharge pondérale n’est pas une fatalité chez la personne déficiente intellectuelle.

L’équilibre alimentaire doit être offert à tous. Nombreux sont ceux qui doivent, en plus, bénéficier d’une aide nutritionnelle, réfléchie sur des critères simples, impliquant non seulement l’équipe paramédicale mais aussi les équipes de cuisine et de vie quotidienne.

La nutrition entérale est parfois nécessaire lorsque l’alimentation orale ne permet plus, temporairement ou définitivement, de se nourrir avec confort et sécurité. Elle implique également toute l’équipe.

 

OBJECTIFS

Appréhenderles principes fondamentaux de la nutrition en dehors des effets de mode et des pressions commerciales.

Comprendreles besoins en matière de nutrition de chaque personne accompagnée.

Evaluer de manière simple, dans la vie quotidienne, son statut nutritionnel et dépister le risque de dénutrition.

Mettre en œuvre, de façon individualisée, un plan d’aide nutritionnelle pour lutter contre la dénutrition et la déshydratation ou éviter la surcharge pondérale. Evaluer les résultats.

Réfléchir à l’organisation individualisée de la nutrition entérale et proposer aux personnes alimentées par cette méthode une stimulation sensorielle de leur bouche pour leur plaisir et leur confort.

 

CONTENU

Quelques données sur l’équilibre alimentaire et les difficultés nutritionnelles propres aux personnes polyhandicapées.

La modification et l’adaptation des textures, les besoins des personnes polyhandicapées et les représentations des soignants.

La mise en œuvre du travail transdisciplinaire dans l’évaluation et le suivi de l’état nutritionnel des personnes accompagnées. Le plan individualisé d’aide nutritionnelle (risque de dénutrition, de déshydratation, de surcharge pondérale).

Les indications de la nutrition entérale, les techniques de la gastrostomie, l’accompagnement d’une personne alimentée par voie entérale : aliments, débit, rythme, techniques d’instillation, soins de la stomie. Comment ne pas oublier la bouche de la personne alimentée par voie entérale ?

 

12 PARTICIPANTS MAXIMUM

PUBLIC

Ce stage s'adresse à tout professionnel intervenant auprès de personnes polyhandicapées.

PRÉ-REQUIS

Ce stage est ouvert à toute personne ayant suivi le module de base.

INTRA-ETABLISSEMENT

Durée : 1 jour (7 heures)

Coût : 1 240 €/jour. S’ajoutent les frais de déplacement et d’hébergement du formateur.

 

L’aide à la digestion

Référence : 3 187

 

Les problèmes digestifs sont fréquents chez la personne polyhandicapée, ce sont des troubles de la motricité de la digestion secondaires aux troubles neuromoteurs et aggravés par les troubles orthopédiques.

Ils sont responsables de symptômes douloureux ou inconfortables qui ne permettent pas une alimentation agréable. Les soins de la vie quotidienne sont essentiels pour les repérer et pour prendre soin de ceux qui en souffrent.

 

OBJECTIFS

Comprendre certains éléments simples de la physiologie digestive et connaître les aspects importants du reflux gastro-œsophagien et de la constipation.

Observer dans les activités de la vie quotidienne les signes évocateurs d’un reflux et évaluer les mesures prises pour l’éviter.

Observer un transit, appliquer et évaluer un protocole pour lutter contre la constipation.

Mettre en œuvre des soins dans la vie quotidienne pour faciliter la motricité digestive, en lien avec le projet individuel.

 

CONTENU

Quelques données de physiologie digestive.

Le reflux gastro-œsophagien, la constipation et autres troubles digestifs : signes, causes et conséquences.

Les soins indispensables de la vie quotidienne : mesures diététiques, d’installation et de mobilisation active ou passive.

Les traitements et les protocoles : leur mode d’action, comment les établir, les appliquer et évaluer leur efficacité.

 

12 PARTICIPANTS MAXIMUM

PUBLIC

Ce stage s'adresse à tout professionnel intervenant auprès de personnes polyhandicapées.

PRÉ-REQUIS

Ce stage est ouvert à toute personne ayant suivi le module de base.

 

INTRA-ETABLISSEMENT

Durée : 1 jour (7 heures)

Coût : 1 240 €/jour. S’ajoutent les frais de déplacement et d’hébergement du formateur.