background

Mieux connaître
le CESAP

 

En savoir plus

Etablissements et

Services

 

En savoir plus

CESAP Catalogue 2021

Se former avec
CESAP Formation,
Documentation,
Ressources

En savoir plus




Le suivi maxillo facial de la personne polyhandicapée

Le suivi maxillo facial de la personne polyhandicapée

Référence : 3 203

La plupart des personnes polyhandicapées présente un dysfonctionnement oro-moteur qui va perturber, plus ou moins nettement en fonction de l'atteinte motrice globale (paralysie cérébrale, handicap psychomoteur...), les fonctions respiration, déglutition, alimentation et phonation. Les dysmorphies du visage, signes extérieurs des dyspraxies oro-faciales - immaturité linguale, dysfonctions labiales, jugales, des articulations temporo mandibulaires (DTM) et ventilation orale, mal-occlusions dentaires, malposition cervico-céphalique, etc. - peuvent être identifiées précocément dans l'organisation de la posture pathologique du sujet.

La rééducation maxillo-faciale au sein d'une pluridisciplinarité large, propose des traitements pour ces différents problèmes. Toutefois, elle doit être adaptée pour pouvoir répondre aux spécificités du polyhandicap dont les principales concernent la communication et par là, la possibilité d'une prise de conscience.

OBJECTIFS

Reconnaître chez un sujet polyhandicapé l'existence d'une dysfonction oro maxillo faciale.

Appliquer des gestes simples sur un problème relevant du domaine maxillo facial, et ceci sur un mode communicationnel réfléchi et adapté au niveau de développement de la personne, dans un cadre institutionnel concerté et clair.

CONTENU

Les principaux signes de l'existence d'une dysfonction oro maxillo faciale chez un sujet polyhandicapé.

Présentation de la rééducation maxillo faciale :

Traitement au quotidien de la qualité du temps buccal de la déglutition salivaire ;

Quelques repères physiologiques sur la qualité des fonctions, linguales, labiales, jugales, les articulations temporo-mandibulaires (ATM), la posture globale.

Intégration des éléments de soin, dans une hygiène de vie respiratoire.

Expérimenter une « communication basale » qui intègre la respiration dans la sensorialité, pour accompagner les propositions thérapeutiques.

METHODE

Identification des besoins de formation.

Positionnement en début et en fin de formation pour mesurer la progression du stagiaire.

Alternance d’apports théoriques et d’expériences vécues, perfectionnement des connaissances et des compétences.

Echanges et réflexions, mise en situation, analyse de situations apportées par les stagiaires.

Prise de conscience physique et sensorielle, pratique sur soi et sur des patients, résidents d'établissements, un mouvement d'« échoïsation » et d'imitation orientera les interactions.

Apports bibliographiques.

Evaluation de l’impact de la formation par la remise d’un questionnaire d’évaluation et délivrance d’une attestation de fin de formation.

PUBLIC

Les accompagnants familiaux et les professionnels travaillant dans des structures accueillant des personnes polyhandicapées.

PRE-REQUIS

Aucun prérequis n’est nécessaire.

INFORMATIONS PRATIQUES

Local avec matériel d'installation standard et personnalisé, tapis.

Les stagiaires sont en tenue souple ne gênant pas le mouvement.

INTERVENANT

Christophe LEPAGE, masseur-kinésithérapeute au CESAP SESAD-EME La Colline - Paris.

14 PARTICIPANTS MAXIMUM

INTRA-ETABLISSEMENT

Durée : 2 jours (14 heures), de préférence 1 jour + 1 jour.

Coût : 1 240 €/jour. S’ajoutent les frais de déplacement et d’hébergement du formateur.