background

Mieux connaître
le CESAP

 

En savoir plus

Etablissements et

Services

 

En savoir plus

CESAP Catalogue 2021

Se former avec
CESAP Formation,
Documentation,
Ressources

En savoir plus




Renouvellement à la Direction Générale du CESAP

2020 LT-SGB interview-départUNE DIRECTION GENERALE BIENTOT RENOUVELEE AU CŒUR D’UNE DYNAMIQUE DE MODERNISATION

 

INTERVIEW CROISÉE DE LYDIA THOUVENEL ET SYLVIE GAY-BELLILE (INTERVIEW RÉALISÉE AVANT LA CRISE COVID-19)

Lydia Thouvenel quittera son poste de Directrice Générale du CESAP début juillet pour des raisons tout à fait personnelles qu’elle ne pouvait pas anticiper lorsqu’elle est devenue il y a un an notre Directrice Générale. Elle s’apprête à passer le relais à Sylvie Gay- Delille, actuelle Directrice du pôle Oise. Une passation qui se fait en douceur et dans la continuité des évolutions initiées depuis un an pour mieux servir les objectifs du projet associatif.

 

Lydia Thouvenel, vous venez d’annoncer votre départ du CESAP, pourquoi ?

 

Lydia Thouvenel : Oui, en effet, je vais quitter l’Ile de France pour le beau pays nantais avec ma famille début juillet. C’est un beau projet qui n’était pas du tout prévu lorsque j’ai pris mes fonctions de DG au CESAP il y a un an, mais qui est arrivé assez vite au cours de l’année 2019. Cela a fait de moi en quelque sorte un manager de transition.

 

Que va-t-il se passer ?

 

Lydia Thouvenel : La continuité est assurée avec la nomination au poste de Directrice Générale de Madame Sylvie Gay-Bellile qui connait bien le CESAP puisqu’elle dirige le pôle Oise depuis plus de 3 ans. Nous collaborons étroitement depuis quelques semaines sur un projet d’évolution de l’organisation interne du CESAP et mettons tout en oeuvre pour que mon départ, le 3 juillet prochain, n’impacte pas ce travail en cours.

Sylvie Gay-Bellile : La négociation du CPOM de l’Oise en 2019 nous a permis de créer des liens forts. Non seulement c’est très confortable de travailler ensemble d’ici juillet, mais cela me permettra ensuite d’avancer sans période de latence. Je me sens parfaitement à l’aise avec nos projets actuels et la ligne d’horizon ainsi définie. Je vais ainsi pouvoir me concentrer sur la manière de déployer ma feuille de route avec mes collègues, dans une phase de précision des étapes.

Comment cette nouvelle a-t-elle reçue et quel bilan tirez-vous de votre action au CESAP ?

 

Lydia Thouvenel : Après la surprise est venue la bienveillance ! Les administrateurs comme l’ensemble des cadres ont très bien réagi. Le CESAP est une association extraordinaire par son histoire et la complexité des missions qu’elle porte depuis sa création par l’AP-HP, il y a plus de 50 ans. J’étais la première Directrice Générale venue de l’extérieur du CESAP depuis plus de 15 ans. Je pense que ce regard neuf, que les administrateurs ont souhaité apporter en me choisissant, a eu pour effet de revaloriser aux yeux de tous les forces et compétences internes de l’association et de lui donner ainsi l’énergie d’aller encore plus de l’avant.

 

Quelles sont les prochaines actions que vous allez mener au sein du CESAP ?

 

Sylvie Gay-Bellile et Lydia Thouvenel :

Le projet au travail actuellement consiste simplement à la finalisation de notre organisation en pôle départementaux. Cette homogénéisation de notre organisation sur tous les territoires va ainsi nous permettre de fluidifier nos process internes et de libérer des ressources pour le soutien du coeur de métier et le développement. L’année 2020 sera ponctuée de temps de concertations internes sur ce projet mais aussi sur des chantiers plus opérationnels tels que les évolutions des systèmes d’information, la gestion des ressources humaines, l’amélioration des outils et processus internes, la dématérialisation des factures en 2021.

Cette année sera aussi pour le CESAP la première année de notre participation au CNCPH. Nous sommes inscrits dans trois commissions et comptons bien nous investir pour porter les spécificités du polyhandicap sur le soin, la bientraitance ou l’éducation par exemple.

Et puis évidemment, il y aura de nouveaux appels à projets ou appels à manifestation d’intérêt.

Enfin, nous avons quelques ouvertures prévues en 2020 : un nouveau PCPE dans l’Essonne, un service de maintien à domicile d’adultes rattaché à nos MAS de l’Oise et enfin la première unité renforcée pour les personnes polyhandicapées avec troubles du comportement, centre de référence, dans la région Centre. Pour tous ces projets les ARS et nos partenaires des territoires nous ont fait confiance et nous en sommes ravies !

2020 LT-SGB actualité